Je leur dirai de croire en leur rêves, de croire en eux, ce qu’on dit sur le Canada c’est vrai ! C‘est accueillant mais il faut travailler.On peut vivre de notre passion ici, j’ai retrouver le goût, ne pas écouter les détracteurs qui pensent savoir où pensent que d’autres ont échoués, il faut venir se faire son idée.

Bonjour Gaëtan parlez nous de vous qui êtes vous ?

Bonjour, Je m’appelle Gaëtan, j’ai 24 ans je suis originaire de Lorraine.

Je suis Camionneur depuis 2014, j’ai immigré au Canada en mai 2018.

Quel métier exercez vous ? Avez vous toujours fait cela ? Et si changement pourquoi cette reconversion ?

Je suis camionneur, j’ai fait de l’international de 2014 à 2018 en France.

J’ai fait un CAP conducteur routier marchandise, après mon diplôme le plus dur était de trouver un boulot, j’étais jeune

Il fallait de l’expérience.

J’ai rencontré de fil en aiguille un patron, c’était pour une société à Gandrange, il m’a donné ma chance, c’était un défi lancé je l’ai saisi, je suis partie 64 jours en camion sans rentrer, a mon retour j’ai eu mon CDI.

Ce qui m’a donné envie de partir, c’est la passion de mon métier, ça m’a donné envie de m’accomplir, j’aime les camions l’aventure, j’aime découvrir de nouvelles culture, j’ai une passion pour les voitures l’Amérique du Nord, les gens sont différents sont accueillants, ici je me suis éloigné des français dans lesquels je me retrouve plus.

Avant de tout plaquer pour recommencer ce que vous avez créé ailleurs, avez vous eu l’envie de reculer, ou le grand saut était déjà certains ?

Nan j’ai pas hésité je suis venue en 2017, je suis venue faire des vacances découvertes, je voulais explorer et faire mes propres expériences.

Je suis resté une semaine, j’ai signé mon contrat, quand j’ai pris le retour j’avais des papillons dans le ventre, je savais que ma place étaient là bas, je savais que c’était la que je devais être.

J’étais sur de ce que je voulais, c’était fort ce que je ressentais, comme un feeling, un coup de coeur, je savais que c’était ce que je devais faire.

Vous avez changé de lieu de vie et de projet, pourquoi ce grand revirement ?

Ça faisait un moment que je sentais un ras le bol de tout, j’étais oppressé, il y avait plein de restrictions dans tellement de domaine, pourquoi travailler plus pour gagner moins,je partais la semaine entière pour un petit salaire,j’avais certainement juste envie d’autre chose, une perte personnelle difficile, oui j’avais envie de partir recommencer à zéro.

Quel impact cette nouveauté de vie ou ce changement de carrière à eu sur vous, votre vie d’homme ou vie de famille ?

Il a fallut tout recommencer, c’était l’aventure, j’avais tout en France : appart voiture, vie sociale ….

Je me suis retrouvé tout seul, j’ai tout quitté mais je suis pas déçu.

Je suis plus le même homme ça a été vraiment bénéfique pour moi, je pensais comme un petit jeune, enjoué par les voitures de sports.

Maintenant j’ai une autre vision, je suis assagie, j’ai acheté une maison, j’ai une copine, ce départ a donné un nouveau sens à ma vie.

Dans ma vie personnelle comme professionnelle, je me sens beaucoup plus épanouie, pour résumé je dirais en faite

Ça fait vraiment du bien !!

Les gens sont positif, souriant, je suis plus posé et calme que j’étais auparavant.

Ça fait deux ans que je suis migrant au USA, j’ai jamais été Bilingue, personne jusqu’ici m’a mal parlé, j’ai toujours été écouté, les gens m’aident ou essaient de tout faire pour que je comprenne ou que je m’améliore.

Ils sont patient, ils sont plutôt doux et font en sorte de m’élèver, en France un étranger va dans une usine, il connaîtra cette isolement dû à la barrière de la langue, on ne cherchera pas a l’aider à s’intégrer.

Deux ans après mon arrivée, les clients me souhaitent encore parfois la bienvenue, ils haussent pas le ton ils sont concilients, ils facilitent l’intégration.

Comment on tient sa vie d’homme, de famille dans ce changement radical cette évolution ?

J’ai été soutenu par les amis, la famille, un homme a fait beaucoup pour moi ici,

J’étais arrivé sur ce continent seul, loin de chez moi, de tout mes repères.

J’avais pas grand chose, j’avais juste un SMIC français en poche, il a été important et précieux, il m’a soutenu conseillé, c’est quelqu’un qui est important dans ma vie aujourd’hui, j’oublierai pas l’aide qu’il m’a apporté.

J’aime bien parler, je suis pas timide, j’ai rencontré ma compagne c’est une canadienne qui m’a aussi élargie mon entourage.

Ma passion pour la voiture m’a aidé, cela à pu élargir mon réseau, les collègues ont pas hésité à me conseiller, ils étaient très présent, j’ai de la chance c’est vrai ils m’ont pas laisser seul.

Ils savaient que j’avais tout quitté et laissé derrière moi, j’avais plus rien ils ont pas hésité à m’aider au mieux pour que je m’intègre.

Peu importe la couleur, l’origine on est une famille chez les routiers, je le sentais pas en France, ici c’est le cas c’est fort !

Pensez vous que elna international a une pensée correcte quand elle suppose que chacun peut changer la face du monde à sa manière, et que indirectement tant que l’on pensera que notre vie n’est pas intéressante les choses bougeront pas ?

Quand on a un rêve comme celui là, il faut y aller, il ya plein de gens qui te diront l’inverse, il faut pas écouter les jaloux qui n’ont pas pu se réaliser par manque de courage ou autre, faites votre vie venez en voyage et vous verrez par vous même.

Comment vous voyez l’avenir, en tant qu’homme de demain ?

C’est compliqué, les gens doivent changer on peut pas tout avoir facilement,

Je vois ma génération en Europe qui a pas toujours bien tourné, ça m’a donné envie de réussir de rendre ma famille fière de moi la route m’a sauvé j’aurais pu être du mauvais côté.

J’aimerai qu’à l’avenir les gens travaillent plus, le système avance qu’ils arrêtent de se plaindre et profiter, pour avoir un confort de vie,une meilleure qualité il faut travailler plus.

Vous avez eu du courage, de l’espoir pour changer votre vie, quel conseil donneriez vous à ceux qui vous lisent ?

Je leur dirai de croire en leur rêves, de croire en eux, ce qu’on dit sur le Canada c’est vrai, c’est accueillant mais il faut travailler.

On peut vivre de notre passion ici, j’ai retrouver le goût, ne pas écouter les détracteurs qui pensent savoir où pensent que d’autres ont échoués, il faut venir se faire son idée.

Ces deux ans m’ont permis comprendre que j’ai fait le bon choix, j’aurai jamais penser ici acheter une maison,et je l’ai fait.

J’ai réussi, je me suis donné les moyens, j’ai pas écouté les gens.

Il y en aura énormément qui veulent te briser, mais une fois que tu auras tout, ta famille, ta vie, tu ne pourras pas te dire si j’avais su, non tu auras pas l’excuse ni le regret.

Le Canada révolutionne une vie, il a fait de moi un homme heureux.

Si l’enfant de 10 ans que vous étiez vous regarderai aujourd’hui que dirait il ?

Déjà, tout jeune j’aimais les camions, je les regarder sur le pont me klaxonner me saluer.

Je lui dirais accroches toi, donne toi les moyens fait pas le con, j’ai eu ce déclic,

Crois en ton rêve, le lâche pas un jour ce sera toi sur le pont dans ce camion !!

Je pense qu’il serait fier ce petit gars en sachant par où je suis passé, je reviens de loin, j’avais rien.

il peut être fier, il a connu de bonnes mauvaises choses, il a connu la galère. Mes parents, mes frères, ma famille, ont été très important dans ma vie, ils m’ont soutenu dans mon rêve, ils m’ont aidé.

Tout le monde a fait en sorte que mon rêve se réalise, les cousins, cousines, oncle tante, parents grand parents….

J’ai la plus belle famille du monde !!!!!!

J’ai eu un coup de mou la première année, mon frère a pas hésité à faire la route, pour me soutenir me motiver, ma famille est fière de moi de ce que je suis devenu. ils aiment entendre que je suis parti rouler des gros camions, c’est plus facile quand on est soutenu de s’accomplir.

Les Multiplumes d’Elna souhaitent montrer à ses lecteurs que demain se construit par chacun, quelque soit son métier son rêve, son ambition, sa classe sociale, ou son ethnie. Pensez vous que se reconnecter en racontant l’histoire de chacun, pour qu’on se sente plus proche de son voisin peut donner confiance et courage à ceux ou celles qui ont perdu espoir ?

Laisse les mauvaises personnes de côté, si t’as quelque chose à faire de ta vie, fais le ! N’attend pas d’avoir des regrets.

Des gens m’ont conseillé, j’ai parlé avec plein de personnes, avoir des témoignages ça aide ce sont de vraies personnes qui ont fait ce pari et qui te disent comment on peut.

Mais il ya un mais, il y en a toujours un.

Ici, pour avoir tout ce que je veux je travaille, je veux pas attendre d’être épuisé pour ne pas m’offrir une bonne qualité de vie. Il y’a du boulot faut pas avoir peur de lever les manches, se salir les mains, il y a du travail partout au Canada. Il suffit pas d’écouter le copain qui a un oncle une tante parti la bas, revenu pour une raison tout autre qui n’est pas tienne…..

Il faut des témoignages pour donner de vraies informations, de vraie pistes,

Je trouve que ton blog, est très important il le faut.

.

Pour finir en un mot , que diriez vous à nos lecteur sur votre vision du monde de demain ?

Changement

Pour moi un énorme changement, tout doit changer, les gens, la vie, qu’on arrête de juger l’autre, par sa couleur ou son ethnie, sa religion. On est des humains, ensemble c’est tout, j’aiderai mon prochain quelqu’il soit.

Auteur,

Hélène Bonnaud


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *